Contrôle vasculaire

Il est essentiel d'identifier l'état vasculaire du pied ; les résultats du diagnostic aideront à mettre en place la prise en charge de l'ulcère et optimiser les chances de cicatrisation . Ils permettront de juger de la nécessité d'une revascularisation33,6,7. Recommandations : il faut procéder à la palpation des pouls de l'artère pédieuse et de l'artère tibiale postérieure. En l'absence de pouls palpables ou en cas de suspicion d'artériopathie, d'autres tests, par exemple un examen Doppler et le test de l'index de pression systolique à la cheville (IPSch), doivent être réalisés.

De plus, il s'agit de déterminer si le patient présente des symptômes vasculaires tels qu'une claudication intermittente (douleur dans les mollets en marchant) ou une douleur au repos (douleur constante dans les pieds et les jambes, plus importante en position allongée ou avec la chaleur des draps). En cas d'artériopathie périphérique significative, le patient doit consulter l'angiologue. Des efforts de gestion des facteurs de risque d'artériopathie doivent être menés auprès des patients chez lesquels un mauvais débit sanguin a été observé. Certains facteurs sont connus pour accroître le risque d'artériopathie ; c'est notamment le cas de l'hypertension artérielle et d'un taux de cholestérol élevé.
Ils doivent être identifiés et des stratégies de prise en charge visant à les atténuer doivent être mises en place. Recommandations de la FID6,7 :
surveillance de la tension artérielle et de la dyslipidémie (anomalie du taux de lipides dans le sang), arrêt du tabac et recours à des anti-agrégants plaquettaire comme l'aspirine.